En cherchant une idée pour un billet spécial Halloween, je me suis d'abord dit que j'allais parler ciné. Et vu que j'avais pas envie de parler d'un vieux truc, je me suis dit qu'il fallait que je regarde quelques films d'horreur récents. Et ça tombait bien, j'en avais quelques uns sous la main. Des petites production qui, rien qu'aux titres et aux affiches, promettaient du débilos un peu gorasse et rigolo, ce qui passe bien à Halloween. Il y avait Scream of the Banshee, Husk, et un autre dont j'ai déjà oublié le titre (mais y avait un tentacule et un avion sur l'affiche). Problème, je n'ai tenu que jusqu'à la fin de l'un des trois films (celui dont j'ai oublié le titre, justement). Je ne peux donc pas décemment en parler. Primo, par amour du bon goût. Et deuzio, parce que je n'aurai pas matière à faire plus de trois lignes.

Ensuite, j'ai réalisé que Scream 4 venait de sortir en dvd/bluray. C'était bien comme opportunité, ça. Le premier Scream, j'étais (et suis toujours, d'ailleurs) fan. Le deuxième commençait déjà à puer du slip, mais avec encore un ou deux trucs à dire. Le troisième m'avait fait participer à une incroyable bataille de pop-corn dans une salle de ciné (mais vaut mieux pas discuter du film, les gens ont tendance à s'endormir, à raison). Et j'étais assez curieux de voir ce que pouvait donner une résurrection de la franchise une décennie après.
Alors, j'ai regardé Scream 4.
Ou plutôt Scre4m, comme ils l'ont titré.
Pour faire cool.
Et déjà là, j'aurai du me douter que quelques chose n'allait pas.
Puis la première scène arrive. Et je me suis dit que non, ils n'allaient pas oser nous faire le coup éculé du film dans le film. Mais si.
Deux fois à la suite.
Et à partir de là, c'est juste de pire en pire. Les personnages ne sont plus que des papiers troués, les meurtres manquent de style, Craven ne sait apparemment pas s'il doit faire une comédie ou un film d'horreur. Le twist final n'est pas le plus mauvais de la franchise, mais il n'a juste aucun véritable impact. Le film est tellement vide qu'on s'en fout de qui est le tueur. Et puis le côté "petit malin" du script est vraiment devenu à gerber. Dans le premier Scream, c'était sympa, ça déstructurait le slasher pour, au final, le remettre à la mode. Mais là c'est vraiment l'hôpital qui se fout de de l'ambulance qui tire sur des singes grimaçant. Pas la peine de critiquer la vague actuelle de films d'horreur si c'est pour faire une séquelle aussi insipide se la jouant "méta" (cf Haydenne Panettiere récitant la liste de remakes de ces dernières années, j'ai eu de la pitié pour toute l'équipe du film, tellement j'ai senti qu'ils se trouvaient  intelligents à ce moment là).
Bref, Scre4m, ça ne mérite pas un billet. D'ailleurs ça ne mérite même pas ces quelques lignes.
Même s'il y a Alison Brie dedans.


293
Mais en moins classe que sur cette image, malheureusement.


Du coup, mon billet cinématographique s'étant transformé en un bal de critiques négatives que je n'ai même pas envie d'écrire, j'ai décidé de parler de séries télé plutôt. Et j'ai même cédé à la facilité et à la subjectivité totale en faisant un top. Le top des 5 meilleurs épisodes d'Halloween.
C'est parti !


5ème place: That 70's Show, Too Old to Trick, Too Young to Die (3x04)


tumblr_la1yzpIxRL1qa54hvo1_500


Je me souviens d'au moins deux Halloween Specials dans cette série, mais je pense qu'il y en a eu plus. Le premier se passait dans une vieille école abandonnée où la bande retrouvait leurs bulletins de l'époque, où quelque chose dans le genre. Il était bien mais j'ai préféré mettre celui-ci dans le top car cet épisode, en plus d'être drôle comme d'habitude dans la série (sauf pour les dernières saisons), parodiait plusieurs films de Hitchcock, comme Psycho, ou North By Northwest. Et c'était plutôt bien foutu.


4ème place: Angel, Life of the Party (5x05)


lorne-life-of-the-party


C'est pendant la saison 5 d'Angel. Donc quand ce dernier et son équipe sont devenus les boss de Wolfram&Hart, le cabinet d'avocats maléfique. Et c'est la tradition dans ce cabinet d'avoir la plus grande fête de l'année à Halloween (parce que maléfique, ça veut dire cool aussi). Et comme rien ne se passe jamais comme prévu dans cet univers, tout le monde tombe sous l'emprise d'un sort où ils sont obligés de faire ce que Lorne leur dit (sans que ce dernier en ait conscience.
Et puis je ne sais pas pourquoi je commence à vous raconter le pitch, car soit vous n'avez jamais vu la série, et vous ne pigez pas de qui je parle, ou alors vous l'avez maté et vous vous souvenez très bien tout seul que c'était fendard.


3ème place: Community, Introduction to Statistics (1x07)






Community, c'est souvent hilarant. Et dans cet épisode, il y avait déjà du lourd avec Pierce en Beastmaster complètement stone, Chang donnant des conseils de drague à Jeff, et Alison Brie qui est Alison Brie (oui, tout ça pour la citer encore une fois sur ce billet). Mais la pièce de résistance, c'était Abed en Batman. Avec la voix de Batman Bale. Je ne m'en suis toujours pas remis.


2ème place: Buffy The Vampire Slayer, Halloween (2x06)


halloween-buffy-206-L-snMfrR


Un classique de la série où tous les personnages deviennent ce en quoi ils sont costumés. Buffy croit qu'elle est une bourgeoise du 18ème siècle, Alex se prend pour un militaires, Willow meurt et devient immatérielle (elle était déguisée en fantôme), etc...
L'épisode n'est certainement pas l'un des meilleurs de la série, mais au niveau des épisodes d'Halloween en général il vaut franchement le coup.


1ère place: Quantum Leap, The Boogieman (3x05)


code_3_5


Dans cet épisode, Sam arrive dans le corps d'un écrivain d'horreur. Puis plein d'évènements étranges commencent à se succéder, se terminant à chaque fois sur la mort de quelqu'un.
J'ai pas vu cet épisode depuis plus de 10 piges, mais il fait partie de ceux qui m'avaient le plus marqués dans Code Quantum. Il y a énormément de références à Stephen King (que je ne connaissais que de nom à l'époque), et je me souviens du final totalement mindfuck avec Al en Satan. Même s'il y a ensuite une dernière pirouette scénaristique facile remattant tout dans l'ordre. Mais c'est aussi ça, un Halloween Special.