Oui, je sais, pas de billet depuis plus d'un mois. Ce n'est pas que j'ai lâché le blog, c'est que je suis occupé sur d'autres projets. Projets que je compte bien vous montrer en temps et en heure, mais pour l'instant gardons les secrets afin d'apprécier les joies du teasing. En attendant, appelons ça le Projet Tango.

Maintenant, vu que je garde le Projet Tango secret pour le moment, la question qui se pose, c'est: "de quoi parler ?". Pas de comics (et j'en entends déjà se réjouir), vu que je n'en ai pas lu un seul depuis que l'année a commencée. Même si j'ai un sublime volume de Batman and Robin (il y a marqué Grant Morrison sur la couverture, ce qui suffit à le rendre sublime) qui m'attend bien au chaud. Une prochaine fois, peut-être.
Par contre, pour rester dans le sujet des lectures, je suis en train de relire les Chroniques de Krondor (en v.o pour la première fois), un cycle de fantasy écrit par R.E Feist. Si vous ne connaissez pas et que vous aimez la fantasy, je vous le conseille, Feist est mon auteur préféré dans le genre. Oui, même devant Martin et Tolkien. Si vous n'êtes pas contents, [insérer politesse] ou allez crever.

Sans transition (parce que nous ne sommes pas sur ce genre de blog, enfin pas aujourd'hui), j'ai depuis plusieurs mois quelques nouvelles chansons dans la partie de mon cerveau qui aime coincer des trucs en boucle dans ma tête. Ce sont les morceaux du Rocky Horror Picture Show. Et je nomme les coupables: Craig Ferguson et Amanda Palmer. En fait, je les remercie surtout, car j'avais le film depuis des années, et je n'arrêtais pas de repousser le moment de le voir (pour des raisons que je ne m'explique pas moi même), et si Ferguson n'avait pas fait un numéro spécial RHPS pour Halloween l'an dernier, je ne l'aurai probablement pas encore maté. Et puis quitte à avoir des chansons coincées dans la tête, autant qu'elles soient cool.





Oh, et pendant qu'on parle d'Amanda Palmer, certains d'entre vous ne sont peut-être pas encore tombés sur sa reprise de Polly. Un tort à réparer aussitôt tellement c'est puissant à en crever (au moins).




Récemment, j'ai redécouvert ma tablette graphique, mais je ne sais toujours pas dessiner. J'ai acheté un ukulélé, mais je ne sais pas en jouer. Je me suis aussi pris plusieurs jeux vidéos alors que je savais qu'ils étaient mauvais, et je me suis lancé dans des séries TV de merde qui étaient repérables de loin. Je ne compte pas analyser tout ça afin de calculer à quel point je suis maso et pathétique, mais je me suis dit qu'il serait intéressant de vous en faire part. Aussi, ça fait quelques lignes en plus dans un billet qui n'est déjà rien d'autre que du meublage.


Et je vais vous laisser sur ces quelques mots, car je dois encore travailler sur le Projet Tango. Et apprendre à jouer au ukulélé.